Le casse du siècle

Vous le savez, ça fait un peu plus de deux ans maintenant que l’arrivée d’Urban Comics dans le jeu a déstabilisé la situation de quasi-monopole dans laquelle vivait Panini depuis grosso modo le début des années 2000. Et si cette transition, tout d’abord, s’est effectuée sans déclencher trop de réactions de la part de l’éditeur, le véritable ratissage de lecteurs auquel la filiale de Dargaud procède grâce à ses maquettes tournées vers l’accessibilité a poussé la marque au nom de sandwich à réagir. Le problème, c’est qu’entre copie de façade et vieux travers récurrents, Panini persiste et signe dans sa logique habituelle, au détriment de son lectorat. Allez, on claque une petite revue rapide des dernières créations éditoriales de la boîte.

img_comics_7249_je-suis-spider-manLes anthologies : A la suite de la bonne réception par le public de la maquette des anthologies, que Urban a éprouvé, notamment, sur Justice League, Superman ou encore Batman, Panini s’engouffre dans la brèche avec un « Je suis spider-man » qui, non content d’enchaîner les chapitres random et sans intérêt, mélange même les univers classic et ultimate (pour mieux perdre le néophyte sans doute). Mention spéciale à la maquette tellement pompée sur celle de Urban que nos génies de chez Panini ont choisi le même dessinateur de cover pour appâter le chaland : le grand Alex Ross. On appréciera également la bonne foi de l’éditeur qui, sous prétexte, de la publication d’un obscur bouquin sur les mariages marvel, se défend du reproche de la copie. La classe les gars.

Marvel Icons : Marvel Icons, pour ceux qui n’ont pas suivi, c’est un peu la collection DC signature de chez Urban, le professionnalisme en moins. De prime abord, ça part d’une bonne intention, avec plein de bonnes idées originales rien qu’à eux : une cover sobre, avec le titre en gros caractère blanc et en-dessous en petit les noms des auteurs (comme chez Urban), du HC au format comic-book 400 pages (comme chez Urban), organiser la publication non pas par série mais par auteur (comme Urba…bon ça je ferme ma gueule). Mais plus que la copie simple cette fois, c’est l’amateurisme de Panini qui brille, puisque ces derniers se réservent déjà, AVANT même la sortie du tome 1, la possibilité de ne JAMAIS achever le run de Strac’, sous le prétexte fallacieux et aberrant d’un changement de dessinateur après le troisième tome. Une manière pour l’éditeur de prendre en otage son lectorat avec une menace au tirage ? Je m’engage pas formellement sur ce point-là, mais ce serait pas la première fois. Je ne relève même pas la logique éditoriale qui fait succéder à un tome de Spider-man par Strac’ un tome des FF de Millar et un de DD de Miller. LOGIQUE.967634_754958654524111_396718947_n

La gamme Dark : Je ne m’étendrai pas longtemps sur cette collection, tant son intérêt est limité. Non seulement elle est intégralement pompée sur le modèle des comics de chez Urban (format comics book, court, HC intégralement noir) mais se paye en plus le luxe de republier des saga mineures avant tout. On comprend pas, et on passe à autre chose.

Les « qui colle à l’actu mais on sait pas trop quoi publier où » : Panini est une boîte surchargée de modèles éditoriaux différents, on le sait (select, monster, gold, deluxe, best of (HC), best of (TPB cheapos), 100%…etc), alors quoi de mieux pour troubler son lecteur que de se lancer encore dans une publication différente pour sortir les bouquins de Marvel Now. Certains, avec une maquette proche des HC de marvel en VO, déjà publiés en kiosque par ailleurs, bénéficient de noms assez bankables pour mériter une publication de qualité et mise en avant, indépendamment de leur qualité extrêmement contestable  : on pense notamment à Uncanny Avengers ou encore Superior Spider-Man. D’autres, à l’originalité pourtant bien plus remarquables, n’auront droit qu’à une illogique publication en 100% (j’aime ce format, pas d’ambiguïté là-dessus, mais la logique éditoriale n’y est clairement pas). On pense par exemple à FF ou à la très surprenante X-Men Legacy.LEGACY1

En bref, vous l’aurez compris, Panini je les ai un peu dans le nez en ce moment. C’est pas que ça me touche personnellement, dans le sens où je suis passé à la VO presque intégralement (et pour les troll qui vont me casser les coui…les pieds pour cette raison, c’pas parce que ça me touche pas directement que je dois m’en foutre non mais), mais ça m’irrite particulièrement de voir ces irresponsables de chez Panini se torcher comme ça avec des personnages géniaux. C’est d’autant plus rageant quand on pense au jeune public, de plus en plus nombreux, qui s’intéresse via les films aux comics et qui se casse les dents à cause d’une ligne éditoriale daubée.

Simon

i-made-this-comic

Partager Share

6 réflexions au sujet de « Le casse du siècle »

  1. Bonjour,

    Je vais répondre rapidement.

    Anthologies : Panini Comics a sorti plusieurs anthologies au cours des années. Une sur Kirby, une sur Stan Lee, une sur les Mariages et deux sur les Origines des persos. Et ça, ce n’est que pour la librairie, nous avons aussi eu des titres « classiques » à vocation anthologiques en kiosque. Et sinon, en ce qui concerne la maquette, ce n’est pas juste la couverture : attends peut-être d’avoir le livre entre les mains avant de dire que le bouquin est maquetté comme la concurrence ;)

    Icons : La collection vient en effet combler un manque qui était sinon contourné par d’autres collections (je pense aux Runaways publiés en Deluxe ou au run de Miller sur Daredevil publié en Intégrales…et qui est ainsi réédité en Icons). Sinon nous assurons que le run de JMS et JRJr sera publié en intégralité. Puisque tu nous compares tout le long de l’article à l’un de nos concurrents je vais m’autoriser une légère entorse à mon devoir de réserve et te signaler qu’Urban ne va pas publier de cinquième tome de Catwoman sur Brubaker. Ils en ont annoncés 4, ils en publient 4. Ici, nous en annonçons 3, nous en publierons 3. Et nous laissons la porte ouverte à un 4e et 5e tome, oui.

    Marvel NOW! : Tu dis que tu ne comprends pas notre logique…tout en l’expliquant. Marvel NOW! est la collection qui réédite nos séries phares du kiosque tandis que les séries destinées à un public plus spécialiste des comics, plus originales ou troublantes (les excellentes FF et X-Men Legacy par exemple) sont publiées en 100%.

    Je ne répondrai pas aux insultes par contre. ;)
    Aurélien Vives, CM de Panini Comics

  2. Les anthologies : un chapitrage absurde et bordélique ne fait pas une anthologie. Je parle de la volonté de constituer un bouquin qui dessine à travers les différents grandes époques du comics (silver, bronze tout ça) une esquisse de l’évolution d’un personnage, d’un univers ou d’une équipe. Une sélection de chapitres diachronique en somme, aucun des bouquins que tu cites ne remplit cette clause. Pas même les différents kiosques classic (un de vos seuls magazines d’intérêt, que vous n’avez d’ailleurs pas hésité à stopper assez brutalement).

    Icons : Le problème de Catwoman se retrouvait aussi en VO à l’époque, quoi qu’il est possible que ça ait été corrigé depuis ; faux exemple, donc. Et c’est absolument pas le cas de Spidey par JMS. Et vous jouez sur les mots, les lecteurs n’attendent pas « le run de Strac ET de romita », ils veulent l’intégralité du run de l’auteur sur son perso. C’est pas à toi que je vais apprendre qu’un run sur un personnage se conçoit beaucoup plus logiquement en fonction de l’écrivain et pas en fonction de l’équipe artistique. Les intégrales de DD contournent rien du tout, elles ont été indisponibles et sujettes à spéculation des années et des années. Les runaways…ben d’accord, vous êtes capable de temps en temps de publier une série (mineure) de manière logique, super. C’est votre boulot en même temps…

    J’ai pas écrit ne pas avoir compris la logique de la publication de Now (je parlais d’incompréhension pour vos republications inutiles de la gamme dark), je dis juste qu’elle sème le trouble. Ce qui est vrai, faire un tri entre les séries au nom clinquant et les autres qui sont repoussées dans la case tpb c’est pas quelque chose de logique, ça montre juste que vous assumez pas la prise de risque.

    Des insultes ? Pas de ma part en tout cas.

  3. Salut Simon,

    J’aimerai parler un peu avec toi car je suis complètement d’accord avec ton « coup de gueule ».Si je peux avoir un skype ou autre,je le prendrai avec plaisir.

  4. Ils ont le droit bien entendu de penser ce qu’ils veulent de notre site puisque la liberté d’expression est encore en vigueur. D’ailleurs le petit commentaire  » J’aimerai pouvoir fermer les blogs en cliquant sur un bouton en forme de tête de mort. » me fait bien rire. Fut un temps où j’ai été menacé d’être banni sur leur page officielle et ou l’ancien community manager de Panini m’a implicitement menacé d’une plainte.
    Je ne dirais que deux choses:
    Premièrement notre audience est limitée et on ne savait (et pas certains que nous le voulions) pas que l’article allait être repris sur twitter et donc lu par pas mal de personnes. Donc le coté « quart d’heure de gloire » est mensonger. Donc les accusations faciles de ce types ont assez drôles (et pathétiques) surtout venant de la part de quelqu’un qui est censé être professionnel.
    La seconde est que si nous avons publié leur réponse c’est uniquement parce qu’il est toujours frustrant de ne jamais pouvoir répondre quand on nous accuse de quelque chose (en tant que lecteur c’est souvent le cas face aux grands groupes) et donc vu que l’on a eu une réponse (qui avouait à demi-mots la faute) il nous a semblé normal de la publier. Je suis même certains que si nous n’avions pas fait ça on aurait été accusé de cacher les réponses et donc d’être de mauvaise foi.

Laisser un commentaire

Facebook

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>