Messieurs, il faudrait penser à lever le pied

Les comics sont-ils trop violents ? Par-delà l’aspect purement con et réactionnaire de ligue de défense de la jeunesse qu’une telle question soulève, il est intéressant de se demander dans quelle mesure les méthodes des personnages de comics se sont vues se radicaliser au cours des trente dernières années environ pour finalement atteindre aujourd’hui un état de norme.

Lire la suite

DC Comics, le naufrage en 52 séries

Lorsque DC a relaunché son univers fin août 2011,  j’étais plutôt enthousiaste. On sortait de Brightest Day et de Flashpoint qui étaient deux très bons crossovers. Le premier était écrit de façon magistrale du début à la fin, et nous faisait apprécier des personnages généralement peu mis en avant ou peu populaires. DC concluait l’ère que je nommerais « pré-New 52 » avec Flashpoint, événement plutôt sympathique. Les différentes histoires étaient toutes assez intéressantes (mention spéciale à celles de Batman et de Slade Wilson que je relis régulièrement, et ce avec toujours autant de plaisir) et avaient une qualité d’écriture globalement bonne et constante.

Il faut noter que j’avais à cette époque décidé de lire les comics en mensuels (VO donc) et non plus en achetant les albums tous les 3 mois. Il était donc normal que je sois impatient de découvrir l’univers des New 52 qui s’annonçait plutôt alléchant. … Lire la suite

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Le rayon frais

Il arrive épisodiquement que l’on se sente un peu blasé face au super tête de série chez les gros éditeurs, pour des raisons pouvant être diverses : errance de la comm’ chez DC qui a manqué le coche en mettant Trinity en avant, l’exaspération du lecteur ayant été ensuite magnifiée par un villain’s month coûteux et inutile, multiplication de titres pseudo « dark » chez Image pour faire mouiller le lecteur sur une vision éculée depuis les années 90 de l’anti-héros violent (coucou le Millarworld), stratégie commerciale de l’event chez Marvel qui n’a même plus la décence de se cacher…Dans ce marasme littéraire ambiant (n’ayons pas peur de l’exagération), on peut être tenté de se replier vers du bon comic indé en attendant que passe la crise, que revienne le goût pour les séries des Big Two. Toutefois, je considère qu’il serait maladroit et abusif de se débarrasser de tout … Lire la suite

Pages : 1 2

Dan Slott : une imposture de niveau Superior

Attention, ce billet contient des spoilers sur la fin de ASM et sur SSM jusqu’à l’issue #11

Si il y a bien une chose totalement déconnante ces dernières années chez Marvel, c’est incontestablement le traitement de faveur réservé au plus iconique de tous ses héros, malmené depuis 2011 par un Slott devenu seul maître à bord qui pète le feu pour nous sortir les idées les plus improbables et les moins respectueuses envers l’identité même du personnage. Parce que fondamentalement, que nous aura proposé le bourreau sur la fin de la série Amazing ?… Lire la suite

Marvel Unlimited relance le débat numérique vs papier

Marvel a lancé hier une application permettant de s’abonner à des comics en dématérialisé et donc de les lire sur ses tablettes et smartphone. Pour le moment disponible uniquement pour les modèles à la pomme l’application arrivera aussi sur Android. L’application permettra de sauvegarder 6 numéros sur son téléphone pour les lire même si l’utilisateur n’est pas connecté au net. Marvel promet des prix sur les différent sur les comics et sur le merchandising. 13.000 comics (entendez par là 13.000 issues) seront disponible à la lecture. Sachez que vous pourrez lire plusieurs numéros 1 dont Captain America by Brubaker, Daredevil by Waid et bien d’autres au lancement de l’application.… Lire la suite