DC Comics, le naufrage en 52 séries

Les auteurs et DC

250w_new_52_batwoman

Pour qu’une société comme DC fonctionne, il faut plus que des bonnes idées ou un succès commercial : une bonne relation entre l’exécutif et les auteurs/artistes qui travaillent pour eux est essentielle. Et plus les mois passent, plus on est forcé de constater que là aussi, DC frôle le fiasco. Pour cela il suffit de prendre les 2 exemples les plus médiatisés.

Le premier et plus récent est celui de J.H Williams et Haden Blackman, ex-auteurs de la série Batwoman qu’ils avaient relancé en 2011. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le personnage, Batwoman est une autre héroïne utilisant le symbole de la chauve-souris à Gotham. La série fait quasi l’unanimité auprès des lecteurs et des critiques, succès en parti dû au fait que les auteurs sont restés depuis le début et ont donc réussis à construire quelque chose de cohérent avec leur univers. Cette cohérence allait jusqu’aux relations qu’entretient Kate Kane avec d’autres personnages, notamment avec Maggie. Et c’est de cette relation qu’est née une des controverses de 2013. En effet, Williams et Blackman avaient prévus que Kate et sa petite amie allaient se marier un peu plus tard dans la série. Cependant, ce plan n’était absolument pas du goût de DC qui a demandé à ce que les auteurs abandonnent purement et simplement cette histoire de mariage. Comme J.H Williams et Blackman trouvaient cette décision injuste (les deux auteurs prévoyaient leurs arcs narratifs assez longtemps à l’avance afin d’assurer au lecteur une histoire réfléchie), ils ont décidés de claquer la porte de DC. Cependant, on apprendra plus tard dans un des billets du blog de Blackman que DC refusait aussi qu’ils modifient les origines de Killer Croc (et ça commence à faire beaucoup de refus quand on voit que certains auteurs ont les mains totalement libres). Je vous invite d’ailleurs à lire cet article d’au revoir à la série de Haden Blackman qui montre à quel point quitter la série fut une décision difficile http://www.hadenblackman.com . La réponse de DC à cette controverse n’a d’ailleurs pas calmé les esprits mais a au contraire montré qu’ils ne savent absolument pas de quoi ils parlent. Leur réponse étaient en effet « Les héros ne peuvent pas se marier et être heureux ». Non bien entendu, aucun héros ne s’est marié dans l’histoire des comics ! J’ai, et ce sans trop réfléchir 3 mariages/naissances en tête : Les Fantastic Four, Wiccan et Hulkling, et l’enfant de Luke Cage et Jessica Jones. Peut-être que DC veut succomber à la mode du héros tout noir et déprimé/déprimant mais dans tous les cas la réponse reste stupide. De là à dire que DC affiche un progressisme de façade (la relation lesbienne, l’introduction d’un personnage musulman [Simon Baz] dans la série Green Lantern) mais reste foncièrement et profondément conservatrice, il n’y a qu’un pas.

Le deuxième exemple frappant du manque de respect de DC envers ses artistes est celui de Gail Simone qui, alors qu’elle continuait sa très bonne série Batgirl, a été renvoyée. Même si la décision peut sembler étrange quand on sait que Batgirl est de plutôt bonne qualité et que Simone est une artiste respectée et aimée du public et du monde du comics, le pire n’est pas là. En effet, Gail Simone a été renvoyée par email. Bien entendu, cette décision a provoqué de vives réactions de la part des fans et DC s’est senti obligé d’annuler ce renvoi (un peu comme leur retcons ratés dans leurs comics) et de lui offrir une nouvelle série, The Movement (qui est d’ailleurs plus que sympathique). Bien que tout finisse à peu près bien (si on passe outre l’humiliation de se faire virer par mail qui doit être aussi agréable que de se faire larguer par textos), on comprend que DC ne sait absolument pas gérer ses relations avec ses auteurs/artistes. Je pourrais prendre d’autres exemples comme celui de James Robinson qui avait lancé la série Earth 2 et qui a subitement quitté à la fois la série et la compagnie, ou bien Rob Liefield qui, malgré son manque de talent évident, semble avoir été traité avec bea
ucoup de désinvolture et de mépris (avec énormément de demandes de réécritures des séries sur lesquelles ils travaillaient). Vous l’aurez compris, les exemples ne manquent pas.

Partager Share

5 réflexions au sujet de « DC Comics, le naufrage en 52 séries »

  1. Ping : DC annonce de nombreuses séries en Avril | Comics-CorpsComics-Corps

  2. Ping : The New 52: Futures End #0 et #1 | Comics-CorpsComics-Corps

  3. Merci pour ton article que j’ai trouvé passionnant, que dire de plus, tu as fait une excellente synthèse du problème actuel dans lequel c’est fourré DC avec ses New 52. Ceci étant dit, je reviendrai sur Earth 2, pour moi une des seule réussite de ce reboot. C’est vrai, ils ne sont pas la JSA, loin de là, mais James Robinson à su créer un univers cohérent avec des personnages intéressants et très bien développés, intrigants et novateurs. Robinson a su allier nouveauté et classicisme avec Maestria, par la suite Tom Taylor est partis dans une toute autre direction avec, je le concède quelques facilités, néanmoins, l’histoire reste solide et les nouveaux héros sacrément attachants. Bref, tout ce qu’aurait du être les New 52 dans leur ensemble. Le seul point négatif c’est, bien évidemment Future’s End, qui nous promet une fin annoncée pour cet univers, comme si Dan Didio et ses âmes damnés s’ingéniaient à détruire les rares choses qui marchent encore dans tout ce marasme (Je me suis même demandé si Didio n’était pas une taupe de chez Marvel).
    Il ne nous reste plus qu’à attendre Mars prochain et cette fameuse nouvelle Crisis qui rebattra les cartes, je l’espère, pour DC comme pour nous, pour le meilleur.

  4. Que dire ?

    le coup du reboot a deja ete effectue en 1986…
    et deja de gros problemes …
    Sur la terre unique cree a la fin de Crisis of the infinite earths, bataman renadiat visite a un Lex Luthor chauve emprisonne et le remerciait de les avoir aides (ce dont le savant fou ne se souvenait pas vu que son passe a ete efface et les terres melangees) et tout le monde se souvient du Superman de Terre 1…

    John Byrne est ensuite appele pour definir les origines de Superman sur la Terre unique mais… FAIT UN GROS DOIGT D’HONNEUR a la fin de Crisis en changeant completement el statut quo (et en plus Lex n’a jamais ete emprisonne sauf une seule soiree a la suite de l’affaire du Yacht et encore il a ses cheveux)…

    Cela a gene pas mal d’auteurs a l’epoque qui ne s’attendaient pas a ça (Seul Wonder Woman devait etre rebootee a l’epoque suite au retour dans le temps a l’etat d’argile de Wonder Woman de Terre 1 et la divinisation de celle de Terre2)….

    De plus les autres series continuaient leurs runs sans tenir compte du relaunch dont Batman… Comme avec les new 52, on a decide de « rebooter » a rebours l’univers via des episodes speciaux dans les series regulieres habituelles « year one, two, three » , des serie sprevues pour ça « legends of the dark knight » ou des mini series « long halloween », « dark victory », etc… Certains auteurs ramenant plusieurs fois la meme histoire, la derniere devenatt canon, de sorigine sou il s epasse un evenement ou un personnage qui ne devrait pas encore l’etre est present et la continuite se ramasse la tronche…

    Le New 52 suit la meme logique… EN PIRE…
    5 ans d’activite (en fait pour superman ça peut aller vue que, grosso modo meme s’il a eu une vie bien remplie, c’est pas souvent d’interet ce qui lui arrive… mais alors que ça en avait ENFIN c’est la qu’il se prends la grosse beigne du reboot pour se retrouver avec des aventures insipides comme souvent) c’est souvent peu surtout pour batman…
    le probleme du reboot est le meme qu’en 86 pour ce denrier : les series ne s’arretent pas.. On continue les arcs narratifs d’avant le reboot ou relaunch comme si rien n’etait: ce qu’on a commence avec gates of gotham s epoursuit dans la cour des hiboux, ce qui a demarre dans Sombre Reflet se poursuit dans Batgirl (et surtout le crossover la MOrt de la Famille » sans compter le run de Morrison qui rendait a nouveau canon des histoires qui ne l’etaient plus mais qui en plus citent deja les futurs changements du relaunch en parlant de zero year ou de Gordon la depuis le meurte des Wayne alors qu’il jurait qu’on pourrait ranger son vol.2 de batman incorporated dans l’ancien univers comme le nouveau (les paroles de Gordon a Bruce prouvant le contraire)…..

    Le vrai reboot a lieu APRES qu’on ait fini la majorite des storylines demarrees dans l’ancien univers (tout en en lançant deja d’autres) et c’est la qu’on change les origines de tous les personnages sans pour autant montrer leur premiere confrontation avec le vilain dont on va ressasser le passé.

    Il serait deja facile de faire un vrai reboot sans ressasser de vieilles histoires tout en les ecrasant sous un maillet pour rendre impossible leur lecture… Il aurait suffit d’avoir un peu de cran et de tout vraiment reprendre du debut autrement quitte a faire ce que marvekl avait eu l’idee de faire sans aller jusqu’au bout non plus soit faire un univers « ultimate » mais lui faire ensuite ou tout aussitot remplacer l’univers original en reprenant vraiment tout du debut : origines, premieres rencontres etc de maniere completement differente quitte a faire le menage en se debarassant de vilains plus particulierement bas etage…

    A la place on a un incroyable mic mac pour la seconde fois (la transition entre reboot 1 de 1954 terre 2 aterre 1 etait mieux faite du fait que ça n’affectait AUCUNEMENT la continuite : les deux personnages identiques avaient vecus la meme chose (excepte la guerre mondiale donc pas d’espions nazis a arreter ni de combats sur le front ce qui rendait seulement non canon ces rares histoires) et les aventures de spersonnages de Terre 2 etaient la prolongation de ceux d eterre 1 (avec seulement quelques noms qui changeaient) meme si un avait arrete plus tot sa carriere…
    Mais depuis 86, c’est le bordel a vouloir a tout prix moderniser (parfois a juste titre) en le faisant mal et de la mauvaise maniere (la recreation retroactive c’est pas terrible et quand c’est fait ça doit l’etre bien)… Du coup entre les histoires restees canons, semi canons (comment ça put etre possible ça) ou virrees de la continuite, des colmatages de breches pour faire tenir 30 ans de carriere en 5 ans, des trucs reecrits n’importe comment avec les pieds ça fait mal…
    En fait chaque fois que DC essaie de rendre la lecture de ses comics plus facile a ses fans (pour en attirer de nouveaux) chaque fois le fan sera perdu : on va melanger des trucs de l’ancienne continuite a la nouvelle tout en rendant le tout impossible… ce qui va obliger a laisser tout de cote et se concentrer sur le moment present mais peut couter cher (les retcons s’enchainent reatroactivement a la pelle annee apres annee et surtout depuis les new52 ce qui donne un beau casse tete chinois a celui qui veut une chronologie detaillee qui etait cependant encore possible malgre quelque defauts (possible mais bancal) dans l’ancien univers)

    encore un truc: DC a decide que l’ancien univers existait encore (donc on se demande a quoi sert flashpoint) il a seulement ete mis « en bouteille sous un dome » par Brainiac (lequel ?) ainsi que les univers precedents comme celui de flashpoint… Ainsi les vieilels versions d epersonnages vont reapparaitre dans l’arc « convergeance  » en mai 2015 et meme certains rejoindre le casting des new 52 apres ça tandis que d’autres seront re-abandonnes…
    MERCI DC.. super le foutoir que vous nous pondre depuis 2012… un chien n’y retrouverait pas ses petits…

  5. Ping : DC annonce des séries Post Convergence - Comics-CorpsComics-Corps

Laisser un commentaire

Facebook

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>