[Marvel Now] Review des premières séries

MarvelNowSplash Officiellement lancé en Octobre 2012, le relaunch de Marvel pouvait sembler au mieux inutile, au pire comme un plagiat de la Distinguée Concurrence, à visée purement commerciale pour rameuter de nouveaux lecteurs. Avec certains titres phares, très attendus au tournant (All-New X-men, Uncanny Avengers…), c’est aussi l’occasion pour certaines séries de repartir sur de bonnes bases. Retour sur les premiers titres parus depuis le mois dernier. 

Uncanny Avengers-Zone-000Uncanny Avengers #1 (Rick Remender/John Cassaday)
Un gros sentiment de «bien mais peut mieux faire ». Très lié à AvX, une équipe qui se met en place dans des conditions particulières. Pas vraiment enthousiasmant, déjà du retard accumulé pour les prochains numéros, John Cassaday qui fait le minimum syndical (c’est même plutôt moche sur certaines cases). Heureusement, la fin laisse prévoir quelque chose d’intéressant. Décevant tout de même quand on sait que c’est l’équipe phare de Marvel. A noter que la série possède un grand nombre de Variant Cover, celle-ci faisant partie des plus belles…

Uncanny_Avengers_VariantF

FantasticFour_1_TheGroup_000 Fantastic Four #1 (Matt Fraction/Mark Bagley)
Une des série grandement bénéficiaire du relaunch. Honnêtement, qui lisait les Fantastic Four avant ? Matt Fraction, pas forcément au top de sa popularité en ce moment, nous livre une bonne introduction à une histoire qui s’annonce intéressante. Une bonne présentation des personnages et de leurs caractères (qu’on commence tout de même à connaître), un dessin qui ne révolutionnera pas le genre mais qui est plus que correct. Fraction comble ici le manque qu’on retrouve sur Hawkeye : un scénario qui va s’étendre sur plusieurs numéros, avec de vrais enjeux. Le duo à toutes les cartes en mains pour redonner aux 4 fantastiques une série mensuelle de qualité qui sera attendue chaque mois par les lecteurs, reste à voir la suite.

Iron Man-Zone-031 Iron Man #1 ( Kieron Gillen/Greg Land)
Démarrage un peu lent pour Tony Stark. Notre playboy, plus arrogant que jamais, semble traverser une crise de la quarantaine. Dragueur, philosophe de comptoir, je l’ai trouvé insupportable. La première partie du titre est très bavarde, la deuxième laisse plus de place à l’action. Côté dessins, c’est pas tellement ça. Iron Man est assez classe, mais Stark à une tronche juste… immonde. Et qu’est ce que c’est que cette manie de foutre des yeux plissés style manga à tous les personnages ?
Je n’ai jamais été un fan du personnage, à l’exception de quelques grandes sagas (Extremis, Le diable en bouteille…). Ce début me laisse perplexe. D’un côté, j’ai envie de voir comment la menace va se concrétiser. D’un autre, je me suis ennuyé en lisant, et c’est moche.
Je conclurai en opposant à la phrase skyblog que sort Stark au début « By default, optimists make the world, because pessimists never even try » à une citation du grand Robert A. Heinlein « Ne devenez jamais pessimiste. Un pessimiste a plus souvent raison qu’un optimiste, mais l’optimiste s’amuse plus — et aucun des deux ne peut arrêter la marche du monde. ».

Thor-Zone-000 Thor : God of Thunder #1 ( Jason Aaron/Esad Ribic)
Thor est typiquement le genre de personnage qui ne m’a jamais attiré. Et je parle au passé, parce que cette série est en phase de me faire tomber amoureux du Dieu asgardien. Jason Aaron met en scène 3 Thor. Ou plutôt, un Thor, le seul, à trois époques différentes. Un choix qui aurait pu vite mener à un véritable capharnaüm, mais il n’en est rien. Une écriture très intelligente et claire, avec trois ambiances radicalement différentes. Aaron écrit un véritable récit mythologique, épique, avec d’énormes enjeux, et un traitement du personnage intéressant. Pour résumer en deux mots et sans spoiler, quelque chose massacre les Dieux, tous, sans exception. Le titre de l’arc, « The God Butcher » parle de lui-même…
Côté dessin, Ribic livre des visages, avouons-le, assez moches. Mais la force de son trait, c’est la grandeur, le souffle épic qu’il influe au décors. A la fois dynamique et contemplatif, dans un style proche de la peinture, les défauts des visages deviennent secondaires une fois les premières pages passées.
Thor est donc un des grand gagnants du relaunch, une série d’ambition qui mérite d’être suivie.

A+X-Zone-000 A+X #1
A l’instar de Deadpool, A+X semble être un titre défouloir, récréatif, mais avec encore moins de scénario. Chaque numéro contient deux histoires mettant en scène un Vengeur et un X-men (sur le modèle de AvX Versus). La première histoire voit donc Captain America et Cable s’unir contre des sentinelles nazis, tandis que la deuxième voit Wolverine et Hulk lutter pour une part de gâteau (et accessoirement contre leur futur eux). Des scénarios très WTF, assez fun dans l’ensemble, avec des dessins pas transcendants mais pas dérangeants. Sympa à lire si on se prend au jeu, loin d’être indispensable cependant.

X-Men Legacy-Zone-000 X-Men Legacy #1 (Si Spurrier/Tan End Huat)
Alors là, j’avoue avoir été un peu perdu. L’histoire est centrée sur Legion, le fils du professeur X. Le titre adopte délibérément un ton humoristique. Certes, certains passages font sourire, mais le scénario est tellement perché qu’une deuxième lecture s’imposera… De toute façon, je ne pense pas suivre la série régulièrement. Le dessin est très cartoony. Pas forcément moche, mais très brouillon parfois. Bref, pas assez convainquant pour rattraper le scénario. Difficile d’en dire plus sur une série ou je n’ai pas compris grand chose…

deadpool1coverjpg-fcdaef

 Deadpool #1 (Brian Posehn & Gerry Duggan/Tony Moore)
Je vous invite également à lire ma review du titre. Les présidents américains reviennent à la vie, sous forme de zombis (tant qu’à faire) et c’est à Deadpool que revient la tâche de les renvoyer dans leurs tombes. Un titre complètement décalé, qui colle parfaitement à l’esprit du mercenaire. De l’action, des blagues débiles, des présidents-zombis, c’est drôle et c’est bien dessiné. Si vous êtes sensible à l’humour Deadpoolien, c’est pour le coup indispensable.

Il n’y a pas à dire, Marvel à réussi son coup. Très décrié pour sa politique commerciale, la qualité est pourtant au rendez-vous, et c’est plutôt surprenant. Des séries dont on attendait pas grand chose se révèlent de très bonnes surprises, et d’autres vont encore arriver et promettent de belles choses (Cable and X-force, Thunderbolts, Savage Wolverine, Guardians of the Galaxy…). Certaines série sont clairement, pour moi, les grandes gagnantes : Fantastic Four et Thor, que j’ai lues à reculons, mais qui se sont révélées excellentes. D’autres ont un peu plus de mal (Iron Man, Uncanny Avenger), mais un numéro 1 n’est pas forcément représentatif de la série en générale.
Enfin, des titres récréatifs (Deadpool et A+X) peuvent compléter vos lectures s’il vous reste quelques sous à la fin du mois, ça se lit très bien et c’est fun.
Vous notterez que je ne parle pas d’All-New X-Men, pour deux raisons. D’une, je n’ai pas encore lu le titre, et de deux, il y aura sûrement une review entière consacrée à ce premier numéro. 

DevilPoulet

Partager Share

Laisser un commentaire

Facebook

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>