Neal Adams l’interview

DC Comics va publier une nouvelle aventure de Superman en Février nommée « Coming of the Supermen » et vous êtes le scénariste/dessinateur. Dans cette histoire, Superman sera aidé par 3 habitants de Kandor dans son combat contre les légions d’Apokolips.

C’est à cette occasion que j’ai eu l’honneur d’interviewer Neal Adams.

Superman vs Muhammad Ali - 1978

Superman vs Muhammad Ali – 1978

Tout d’abord, question classique : Comment se sent-on quand on revient sur un titre Superman après aussi longtemps ?

Il faut se rappeler que la dernière fois que j’ai travaillé sur Superman était pour Superman vs Muhammad Ali. Quand j’ai fait cette histoire, je me sentais obligé d’écrire un Superman qui était fidèle au personnage de DC, et je pense toujours la même chose.

Mais aujourd’hui, tout le monde a joué avec Superman et je sens que j’ai l’opportunité de travailler sur Superman de manière un peu différente que ce que je pouvais avoir fait à l’époque de Superman vs Muhammad Ali.

Aujourd’hui, je fais un Superman un peu plus attirant, comme une personne réelle. Un Superman duquel vous pouvez tomber amoureux si vous êtes une femme, un personnage dont vous voyez un peu plus l’anatomie parce que c’est ce que j’apprécie; vous pouvez voir ses muscles sous le costume. Je prends aussi quelques éléments du nouveau costume mais pas tous car je n’approuve pas complètement tout ce qui a été changé. Par exemple, la couleur du nouveau costume : il serait difficile à porter pour Clark. De se cacher avec ce costume à cause de la couleur, ça n’a pas vraiment de sens.

Coming of the Supermen

Coming of the Supermen

J’essaye de faire des choses pour revenir à ce que j’appelle le Superman traditionnel en y ajoutant un aspect “romantique”.

Quand j’ai travaillé sur Batman, je ne l’ai pas vraiment modifié, les gens l’affirmaient mais non. J’étais revenu au Batman originel et je l’ai un peu mieux dessiné. Je lui ai fait une meilleure cape qui flottait comme une vraie, je lui ai donné un corps plus athlétique, quelque chose qui s’approche des gymnastes et pas avec un corps volumineux et un torse énorme.

Au fond j’ai fait le même Batman que je lisais quand j’étais un enfant sauf que je l’ai rendu plus athlétique, plus puissant et mieux dessiné, ce qui a pousé les gens à penser “Oh, Neal est en train de changer le personnage”. Non, je ne l’avais pas changé du tout, j’ai simplement enlevé le cercle sur sa poitrine pour qu’il ne soit plus une cible, mais c’est tout ce que j’ai fait. Je ne l’ai pas changé parce que j’ai énormément de respect pour le personnage.

Je crois que je fais le Superman de Jerry Siegel et Joe Shuster mais plus en avant dans le temps, avec de meilleurs dessins. Vous pourriez dire “Oh, Neal Adams et son égo, il croit qu’il est si bon” mais en vérité je le suis, non? Je veux dire que ce qui a marqué mon travail, ce qui fait je suis un meilleur dessinateur de comics c’est que j’étudie l’anatomie, je connais ce domaine. Donc si vous prenez ces connaissances et que vous les appliquez aux personnages, alors, comme j’ai pu le dire par le passé, ces personnages ressembleraient à des personnes réelles et pas juste à un dessin de comics. J’essaye de rendre Superman réel, une vraie personne que vous pourrez regarder et vous demander “est-ce qu’il s’est rasé ce matin? Est-ce qu’il s’est coupé les cheveux?” ou encore “Quand il embrasse Lois est-ce que ses lèvres sont douces ou dures.” Vous pensez à ces choses quand vous le regardez. J’essaye de rendre Superman accessible au lecteur.

On peut dire qu’il est plus humain.

C’est la surprise à la fin de l’histoire que je ne peux pas vous dévoiler mais qui est implicite dans le nom.

Le costume de Superman ressemble au classique que les fans avaient l’habitude de voir, cependant la ceinture semble quelque peu différente. Les fans n’étant pas toujours contents des changements même s’ils veulent de la nouveauté, comment avez-vous procédé pour le costume?

J’ai décidé de laisser le “caleçon”. Désolé mais je le vois sans et ça me marche pas avec moi, je suis habitué à voir le vrai Superman. J’ai donc décidé qu’il porterait ça, et une sorte de pantalon. Il a aussi une ceinture qui est plus ou moins décorative avec un S comme les ceintures que l’on voit sur Kandor dans le premier film. C’est donc une ceinture décorative qui porte les armoiries de sa famille car il veut s’identifier, j’essaye de faire en sorte que ça reste raisonnable. Je ne m’éloigne pas tant que ça du Superman original. J’ai parlé avec assez de personnes pour avoir des retours des gens et il n’y a pas beaucoup de personnes qui aiment le nouveau costume tel qu’il a été présenté. J’ai le sentiment que pour “sauver” la licence on va revenir vers le vieux costume.

Batman par Neal Adams

Batman par Neal Adams

J’ai vu chez Batman de Frank Miller ou d’autres qu’il y avait ce qu’on appelait autrefois une ceinture Garrison, portées par les G.Is pendant la seconde guerre mondiale. J’avais des difficultés avec ces ceintures car la seule chose que vous pouviez faire était mettre vos cigarettes, un peu de nourriture et quelques autres choses. C’était assez peu pratique et pas confortable. Pour Batman Odyssey, j’ai fait porter une ceinture à compartiments à Batman qui était un peu plus large sur les côtés pour pouvoir y ranger un pistolet. C’était quelque chose qu’il avait fabriqué, car à l’époque moderne, Batman engage des gens pour faire cela. Il serait plus enclin à engager quelqu’un pour lui fabriquer quelque chose qui porterait toutes ses affaires plutôt qu’à porter une ceinture Garrison. Ces ceintures étaient portées par le Sergent Rock et ça me semblait ridicule. Je ne dis pas que Superman avec un caleçon n’est pas un peu ridicule, j’ai essayé de bosser sans ça et je sais que ça l’est un peu mais c’est Superman et c’est comme ça que je me souviens de lui.

C’est en quelque sorte rester fidèle aux classiques

Je pense en effet. J’ai un problème avec les gens qui prennent trop de libertés avec ça et changent les personnages complètement. J’ai créé le personnage Havoc pour Marvel, il a changé de costume tellement de fois et pourtant il revient toujours à l’original que j’ai fait. Parce que ce costume est designé pour augmenter ses pouvoirs et qu’il puisse les utiliser comme ils sont censés être utilisés, le costume lui permet de faire ce qu’il fait et les gens continuent de changer. Je dirais à ces gens-là: « écoutez si vous voulez un personnage différent, allez-y, créez ce personnage. Arrêtez de faire n’importe quoi avec le mien. Vous voulez un nouveau Batman? Faites un nouveau Batman, appelez le “Rat-Batman”, mais créez votre personnage, laissez les bons tranquilles. Ils ont déjà fait leurs preuves. » Je pense que détruire la création d’un autre ne fait pas partie du processus créatif mais qu’il faut plutôt faire de nouvelles choses. C’est l’obligation de l’artiste.

Parlons des 3 « Supermen » présents dans l’histoire, que pouvez-vous nous dire à propos de leur création? Quelles ont étés vos inspirations?

Gunga Din - 1939

Gunga Din – 1939

J’ai été inspiré par le film Gunga Din. Le film se situe en Inde et on y retrouve trois soldats joués par Cary Grant, Victor McLanglen et Douglas Fairbank Jr. Ils sont trois personnages très opposés qui se découvrent les uns et les autres dans le film. C’est un film « bons amis » où ces personnages sont ensemble et passent un bon moment malgré le fait qu’ils soient dans l’armée et que leurs commandants les détestent, qu’ils soient loin de leurs petites amies et tout ça.

Dans Comic of the Supermen c’est un peu comme ça, 3 volontaires qui viennent sur la terre pour faire le boulot de Superman pendant que celui-ci est de retour sur New Kandor pour régler le problème de la venue de Darkseid et Apokolips qui veulent s’installer sur place. Kandor demande donc des volontaires et ces trois gars se sont dit « ok allons-y » et deviennent les nouveaux Supermen. Ils devaient convaincre Superman de les laisser faire mais ça n’a pas été très difficile. Donc ces types se connaissent et ils traînent ensemble, ils sont aussi très différents mais ils restent des Supermen.

Le fait qu’ils aient vécus sous un soleil rouge lorsque Kandor était la ville-bouteille font que leurs pouvoirs ne sont pas aussi puissants que ceux de Superman, ils doivent donc apprendre des choses comme leur vision thermique: comment l’utiliser, comment la mettre en route, tout ça s’apprend. Ils ne peuvent pas voler dans l’espace par exemple et devront utiliser un vaisseau spatial. Peu importe comment Superman arrive à voler dans l’espace, et ça reste compliqué pour moi de comprendre comment, eux doivent utiliser un vaisseau. Mais ce sont des types qui sont prêts à aller au combat pour en mettre une aux bad guys.

Ils ont l’air d’être des personnages « amusants ».

Amusants mais coriaces et masculins. Ils sont masculins, coriaces et amusants. Si vous regardez Gunga Din vous auriez une idée de ce qu’ils sont.

2016 semble être votre année avec 26 couvertures qui vont arriver, l’omnibus Batman et le second volume de Green Lantern/Green Arrow

Oh mon dieu je sais, c’est fou non? Et j’ai des plans pour d’autres choses dont je ne peux même pas parler. Mais ces couvertures qui vont arriver en Février sont pour différents titres et c’est fou. Mais DC pensait que c’était une bonne idée et qui suis-je pour dire non?

Aujourd’hui les gens semblent vouloir des histoires un peu plus classiques avec les héros originels, pensez-vous que c’est vraiment le cas?

Green Lantern/Green Arrow - 1983

Green Lantern/Green Arrow – 1983

J’ai le sentiment que les nouveaux fans ne connaissent même pas les classiques, donc on ne peut pas vraiment les compter dans cette opinion. Mais il me semble que le public de lecteurs de comics dans le monde devient si diversifié, qu’il y a tant de lecteurs qu’aujourd’hui toute opinion est une bonne opinion. Vous pouvez prendre un personnage, le ruiner, le transformer en quelque chose d’autre et il y aura des gens qui vont le lire, le transformer en histoire pour enfant et les gens vont le lire. Je pense qu’il y a une grande variété dans l’audience pour qui on peut provoquer de l’intérêt. Et si vous pouvez leur vendre dix ou vingt-milles copies, ça peut devenir un film ou une série télé. On est dans une bonne période d’expérimentation et je serai la dernière personne à dire « ne faites pas ça », je ne dirai jamais « n’essayez-pas ». Je n’aime pas quand les gens écrasent les personnages que moi ou d’autres personnes ont créés juste dans l’idée de détruire un personnage pour en faire un nouveau mais j’approuve grandement la création de son propre personnage en essayant de le faire vivre et de lui donner un nouveau style.

Mais je ne pense pas qu’on puisse beaucoup dire non dans ce processus de création. Je pense que l’audience est revigorée par cette variété, qu’elle est intéressée par les nouveautés dans les tuyaux, Les gens sont intéressés par l’idée de faire partie de cela, ils veulent l’apprécier et c’est la première fois dans l’histoire des comic-books qu’on a une audience mondiale. Et ils ont faim de choses amusantes à apprécier, ils se prennent de passion pour un titre, un personnage comme en Europe où les gens étaient passionnés par Astérix. Qui aurait pu l’imaginer? Passionnés par Tintin! C’est juste un gamin stupide qui vit des aventures, c’est pas un super-héros du tout, c’est juste un gamin que vous pouvez frapper sur la tête et qui tombera sur le sol. Et il a un chien, la belle affaire! Et pourtant, les gens sont tombés amoureux de ce personnage et il fait partie de leurs vies. Ils comprennent l’intérêt du personnage mais si vous demandez à quelqu’un qui n’est pas intéressé il va vous dire « mais qu’est-ce que tu lis? C’est pas intéressant ». Et bien la vérité c’est que quelque chose d’inintéressant pour une personne est intéressant pour une autre. Par exemple un des titres les plus vendus en Inde est Archie Comics. Ils adorent Archie parce que c’est simple à comprendre peut-être, je ne sais pas je n’ai pas d’explications mais ils adorent en Inde. Ils ont leur propres personnages de bande-dessinées mais aiment Archie, pourquoi? Je ne sais pas! Je sais que mon travail est apprécié dans le monde entier et je ne sais pas la différence entre ce que je fais et ce que font cinq autres types. Pourquoi j’ai cette attention? C’est très intéressant et excitant à regarder, est-ce que j’ai une opinion sur le sujet? Pas vraiment. J’observe, je vais au cirque comme vous. Il y a toujours quelqu’un dans un coin en train d’écrire un article et d’analyser tout ça mais c’est un cirque ! Trop de choses se passent en même temps. C’est très difficile de pointer les choses et moi j’aime l’opportunité de me lancer là-dedans, de créer. J’ai reçu un appel ce matin, est-ce que j’aimerais faire une couverture Harley Quinn ? Bien sûr ! Neal Adams qui réalise une cover Harley Quinn, est-ce que ça a du sens ? Pourquoi pas, amusons-nous.

Je pense qu’au milieu de tout ça, les comics sont comme les films. Quelqu’un va faire un film épique et légendaire, quelqu’un d’autre va faire une tragédie, quelqu’un va faire quelque chose qui sera parfait en série ou quelque chose qui deviendra un bon dessin-animé. Il y a tellement de choix, d’opportunités et de talents. On parle d’un vivier de talents qui est mondial. Les artistes et scénaristes de l’époque venaient tous de New-York et même du Lower East-Side de la ville. Aujourd’hui les personnes du milieu envoient leurs travaux sur le net et les éditeurs ne voient jamais les originaux et ça peut venir de n’importe quel pays de n’importe quelle partie du monde. On peut envoyer des pages d’Islande par exemple et je pense que c’est génial, je suis totalement fasciné par ça. Rappelez-vous que je suis là depuis un moment et que j’ai vu ce processus évoluer, c’est fascinant.

Dernière question! Avez-vous un dernier mot à dire aux lecteurs?

Il était une fois Super-Dupont

Il était une fois Super-Dupont

Et bien tout d’abord bonjour à tous, mais au-delà de ça, est-ce que la collection de Super-Dupont chez Fluide Glacial est déjà sortie?* J’imagine que ce n’est plus connu comme avant mais ça l’était pendant un moment et j’ai écrit une histoire il y a vingt-cinq ans qui incluait Super-Dupont et Super Duper-Man et tous ces personnages américains comiques, c’était très drôle. C’était une caricature, un super-héros français qui porte un bérêt et qui a une moustache, un ventre à bière, qui porte des chaussons, un personnage très comique. J’ai trouvé ça excellent à faire et les gars là-bas étaient formidables et me laissaient faire les histoires que je voulais et j’ai passé un bon moment. Je suis une créature du monde et vous devez comprendre que j’aime tout ce qui est intéressant et nouveau. J’aime les personnes créatives à travers le monde et je veux qu’ils contribuent à cette nouvelle ère. Nous arrivons dans une période où je l’espère, nous n’allons plus trop nous entretuer et aujourd’hui on a une activité à donner aux jeunes et c’est d’être créatifs, j’ai hâte de voir ça.

Il était une fois Super-Dupont le deux décembre.

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à nos questions! C’était un véritable plaisir!

/*Transcrit d’une conversation téléphonique*\

Partager Share