Review comics indépendants septembre 2013

Red Sonja #3

Avant toute chose et pour que les lecteurs qui ne suivent pas la série ne soient pas perdus, revenons rapidement sur les 2 premiers numéros.
La série est écrite par Gail Simone (qui a décidément beaucoup de boulot dans l’industrie) qui est accompagnée par Walter Geovani (qui a déjà travaillé sur Witchblade) aux dessins.

On y suivait Sonja une jeune guerrière qui s’est vu libérée d’un donjon par le roi Dimath. Lui étant redevable, elle combat à ses cotés jusqu’à ce que le chef de l’armée adverse s’approche pour défier la jeune femme. On découvre alors que ce n’est autre qu’Annisia, ancienne compagnon d’infortune lors de sa captivité. Les deux jeunes femmes combattent mais c’est finalement Annisia qui remporte la victoire lui apprenant qu’elle est aussi contaminée par la mystérieuse maladie qui touche beaucoup de monde dans le royaume. Elle finira par exiler Sonja en ultime signe d’humiliation.

La force des deux premiers épisodes tenaient dans la qualité d’écriture. Ce n’est certes pas étonnant de la part de Gail Simone qui nous livre encore en ce moment un boulot remarquable sur Batgirl chez DC mais c’est à noté. Elle sait mêler action et développement des personnages en faisant toujours en sorte qu’aucun ne prenne le pas sur l’autre. Ainsi on fait face à des batailles épiques et sanglantes mais les dialogues restent toujours bien écrits et apportent une vraie profondeur à l’histoire. Le fait de voir Sonja en mauvaise posture (et que ce ne soit pas seulement un ressort scénaristique) était à la fois étonnant et bienvenue. On a prit l’habitude de voir la She-Devil invincible et castratrice aussi bien au sens propre que figuré et donc voir qu’elle peut être battue voire humiliée est un changement qu’il est important de noter.

RSv2-03-Cov-Guerra-818c2

Ce troisième numéro nous amène directement au second jour d’exile de Sonja. La jeune femme est seule et affamée en pleine forêt. Alors qu’elle est à la recherche de nourriture elle va finir par s’effondrer puis va se mettre à halluciner, croyant voir son défunt père. Le numéro oscille entre scènes du « présent » et retour sur le passé de Sonja. On découvre d’où elle vient et comment elle est devenue la diablesse que l’on connaît aujourd’hui.
Ici très peu d’action ; on se concentre encore sur le développement du personnag.. En effet Simone se concentre presque uniquement sur le passé de Sonja et la première « chasse » qu’elle a commit alors qu’elle n’avait que 12 ans. C’est encore une fois une manière de présenter un personnage qui n’est pas invincible mais qui reste cependant dangereux. Revenir dans l’adolescence de la guerrière est une bonne idée qui permet de voir ce qui a déclenché sa furie. L’action est toujours au rendez-vous-même si elle est un peu plus en retrait que dans les deux premiers numéros. Ici nous avons plutôt affaire à une traque plus qu’à une bataille.

C’est encore un numéro agréable à lire qui ajoute de la profondeur au personnage et qui continue de nous la présenter sous un jour plus humain. Elle reste malgré tout une guerrière qui fait tout pour survivre et ce même dans les flashbacks nous la montrant plus jeune. On prend donc du plaisir à lire un titre que Gail Simone écrit avec Brio et bien entendu je vous conseille de tester au moins les deux premiers numéros.

Partager Share

Laisser un commentaire

Facebook

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>