Les derniers jours de Superman

transfert 2Si l’on devait retenir LA question qui gène lorsque l’on en vient à parler des caractéristiques propres au comic mainsteam, ce serait assurément celle de la fin. En effet, le principe directeur qui régit la rédaction et plus encore la progression des histoires de super-héros n’est pas un processus réellement linéaire : c’est bien plus celui d’une certaine dilatation temporelle qui, à mesure que la numérotation épuise les aventures des personnages dans d’inlassables luttes contre l’injustice, enferme les héros dans des cycles narratifs répétitifs que de nouvelles origines secrètes ou d’éventuels relancements viennent de temps à autre perturber. Dans cette logique confinant parfois à l’absurde du « show must go on » si chère aux producteurs de divertissement – regardez vos séries télé pour vous en convaincre –, il est souvent difficile d’envisager la finalité d’une série super-héroïque et de son personnage autrement que dans le cadre de futurs alternatifs … Lire la suite