Marvel Universe #7

Le bimensuel cosmique de Panini nous propose dans le numéro 7 la saga complète Silver Surfer : Rebirth of Thanos. Pour bien situer ce récit, un point d’histoire s’impose.

img_comics_5439_marvel-universe-7

Petite remise dans le contexte : cette histoire est écrite en 1990 par le grand Jim Starlin et dessinée par Ron Lim. La dernière apparition de Thanos date de la fin des années 70, dans un arc (de Jim Starlin) appelé « The Final Threat » (vous pouvez retrouver une review de cette histoire ICI). Cette saga s’achevait par la mort (toujours relative) de Thanos, transformé en pierre par sa Némésis, Adam Warlock.

Pendant plus de 10 ans, personne n’a osé ressusciter le titan fou. Ce sera finalement Starlin himself qui le fera ré-apparaître dans la saga du mois, qui précède le très célèbre « Défi de Thanos : le gant de l’infini ».

Postulat de départ : la Mort (qui est un personnage Marvel à part entière) a décidé qu’il y avait trop de vivants dans l’univers. La science se développe, les taux de mortalités diminuent et l’espérance de vie augmente dans les différents mondes. Tout est affaire de yin-yang, et l’équilibre vie/mort est rompu. Et c’est là que Thanos entre en jeux. Dame Mort le ramène à la vie et lui donne pour mission de tuer la moitié de l’univers. Rien que ça.

Quelle entité cosmique est assez puissante pour s’opposer à ce plan et arrêter le Titan Fou ? Je vous le donne en mille, le Surfer d’Argent !

Cette saga en 5 parties, bien que centrée sur le Surfer, voit le retour en puissance de Thanos. Il est majestueux, froid, calculateur, intelligent, et ce n’est que le prologue aux deux sagas qui suivront. Bien entendu, une grande épopée cosmique de Starlin n’est pas sans faire apparaître une flopée intergalactique de personnages hauts en couleurs. Citons entre autre les Avengers, Drax le Destructeur, ou encore un étrange extra-terrestre drôle et horripilant qui fera passer un quart d’heure métaphysique au Surfer.

29463-3857-32739-1-silver-surfer

Comme il est souligné à plusieurs reprises, le Surfer à un balais cosmique dans le c.., contrastant avec d’autres personnages et prétexte à des situations très drôles, servies par des dialogues savoureux. Mais ne vous y méprenez pas, l’humour n’est là que pour accentuer le tragique du récit. Les conséquences sont à lire dans le prochain Marvel Universe dans la deuxième saga, « The Thanos Quest » (critiquée également dans le lien cité plus haut) et qui clos le prologue au Gant de l’Infini.

La dernière partie du magazine est une histoire à part, intitulée  » What if Annihilation Reached Earth? ». Présentant une fin alternative au crossover Civil War, c’est un peu compliqué, mais ça a le mérite d’être très bien dessiné.

Dernier point, la couverture du magazine aborde fièrement un macaron « nouvelle formule ». Qu’est ce qui change réellement par rapport aux précédents, j’avoue ne pas savoir. Peut-être le fait de rééditer des vieilles sagas. Peut-être auront-nous même droit à du Warlock d’ici quelques temps. Peu importe, cette revue est indispensable et constitue un très bon point d’entrée si vous souhaitez découvrir ou approfondir la saga du Gant de l’Infini, et plus généralement le personnage de Thanos. Une saga complète de qualité pour 5,70€, cette revue est actuellement une des plus cohérentes des publications de Panini. Rendez-vous dans deux mois pour la suite des aventures du Titan Fou amoureux de la mort.
DevilPoulet

250px-Infinity_Gauntlet_1

Partager Share

Laisser un commentaire

Facebook

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>